Mot du Fondateur

Michel Fardeau

Michel Fardeau

L’étude de la biologie et de la pathologie du tissu musculaire est devenue, particulièrement au cours de ces trois dernières décennies, un véritable champ disciplinaire, avec ses spécificités scientifiques, un large domaine d’applications médicales, et d’importantes implications médico-sociales.

Médecins et biologistes qui travaillent dans ce champ viennent pour beaucoup du domaine neurologique, mais également des domaines cardiologique, génétique, de la médecine interne, de la rééducation fonctionnelle et de toutes les disciplines biologiques situées en amont, biologies cellulaire et moléculaire, biochimie, histopathologie, imagerie médicale, physiologie de la motricité, etc… Des réunions les rassemblent régulièrement, en particulier depuis quelques années, de façon trimestrielle, à l’Institut de Myologie.

Ces dernières décennies ont vu naître de grands Congrès Internationaux entièrement dédiés aux maladies neuromusculaires, le premier s’est tenu à Milan en 1969 et les congrès récents accueillent près d’un millier de participants.

L’ensemble des médecins, biologistes, ingénieurs de toutes origines ont souhaité formaliser leurs réunions en créant une Société Française de Myologie. Cette Société a pour objet de promouvoir la myologie dans tous ces aspects universitaires et académiques, de lui donner une visibilité nationale, d’encourager les collaborations interdisciplinaires, de renforcer son enseignement, et d’établir des relations étroites avec les Sociétés homologues en particulier européennes ; la Société Française de Myologie s’est naturellement ouverte aux différents pays francophones.

Michel Fardeau